Mes Poèmes .


L’amour éternel ?


C’est celui qui ne dure qu’une seconde,

 

Le premier battement de cœur pour l’autre.

 

Dans les minutes qui suivent l’ivresse des illusions,

 

donnera cette impression d’éternité,

 

de bonheur immuable

 

Mais la lente dégradation du temps

 

commence déjà son travail ;

 

Ce temps qui passe si vite

 

 et construit les barrières du passé,

 

Briques sur briques, tuiles sur tuiles,

 

 ne laissant souvent place au bonheur

 

 qu’entre les interstices.

 

Le bonheur, fragile comme des bulles de savon

 

Qui s’envolent tremblantes

 

 et vont se perdre dans les souvenirs ;

 

L’amour éternel n’existe pas,

 

mais grâce à ces petits ou grands bonheurs,

 

même fragiles,

 

L’amour peut survivre en devenant tendresse,

 

Amitié, complicité.

 

L’amour peut rêver d’éternité  lorsqu’un enfant,

 

Dans toute son innocence,

 

vient réaliser l’union d’un homme et d’une femme.

 

 


 

LE TEMPS

 

… le temps…

 

… toujours, demain, hier, aujourd'hui

 

… de suite, à l’heure, à la minute, trop tard…

 

… chasse éternelle  qui tue l’instant magique

 

 et tellement fugitif du temps présent !

 

… le temps regarde passer le temps,

 

au fil du temps présent et déjà passé,

 

demain, déjà hier, et,hier toujours présent…

 

 et tout recommence,

 

… le temps regarde passer le temps…


 


 

BIG BANG …

 

Le mystère insondable du chaos cosmique

 

Dort encore quelque part dans nos mémoires assoupies.

 

La gravité implosive a fait chuter les anges

 

Dans un fracas d’enfer jusqu'au centre du centre…

 

Depuis l’horizon de l’infini !

 


La lumière et le feu, dans le désordre des passions,

 

Formaient un couple orageux jusqu ’à ce grand éclair,…

 

Cette innommable fulgurance

 

Qui mit en route la grande métamorphose !

 

… BIG BANG …

 

… BIG BANG …

 

Comme un gong dans la nuit des temps

 

… BIG BANG …

 

D’explosions en tremblements

 

… BIG BANG …

 

La terre naissait lentement des cendres de l’autre « chose »,

 

Fiévreuse et glacée à la fois, elle portait en son ventre

 

La première semence de vie !